BangBang : bangbangblog.com

Ultra Absorbant

The Queers: Un vrai show de tapettes

Marc-André Savard
19 avril 2009

Retour sur le concert de The Queers, The Unbelievers, The Roman Line et Bonne Journée! aux Foufounes Électriques le 1er avril 2009

Prenez note que dûe à la refonte du site web de Bangbang, ce compte rendu accuse un certain délais de publication.

Depuis quelques semaines, des affiches avec un chat noir qui fait du surf annoncent le retour en ville d’une légende: The Queers. Il y a un an à peine, on a eu la chance de recevoir ces vétérans du punk rock et voilà qu’on remet ça. Non mais on est tu gâté?

Poison Arrows devait ouvrir le show mais son absence est justifiée par un papier du médecin si on peut dire. Le 27 mars dernier, certains membres du groupe auraient entraînés des membres de Cute Lepers dans un après-show un peu trop rock’n’roll. Au terme de la soirée, deux des gars ont overdosé. Joey de Poison Arrows se retrouve aux soins intensifs. Travis, 23 ans, guitariste des Cute Lepers, a moins de chance. Il prend plutôt le chemin de la morgue…

Enfin, pour faire digérer une si triste histoire, on a droit à la joviale formation montréalaise Bonne Journée!. Énergique, entraînante pis en français à part de ça. Toute qu’une première partie qui donne le goût de réserver une caisse de leur prochain 7” avec les Prostiputes. (pssst, lancement le 25 avril au Zoobizarre)

The Roman Line de Toronto prend le relais. Grosse, très grosse influence de Dillinger Four. Bonnes compos. Malheureusement, le groupe s’inscrit dans la liste de bands ontariens à ne pas dire un seul mot en français. On lui pardonne parce que le chanteur a la belette de Screeching Weasel tatouée sur l’avant-bras.

The Unbelievers, protégés de Joe Queer, est le suivant. Même si elle vient de Toronto, la ravissante chanteuse Jen s’exprime d’amblée dans un excellent français. (bon, ok, ma théorie sur l’Ontario vaut p’tête pas d’la merde). Cette Jen demeure l’attrait majeur du band. Pensez à une version punk de Cassandra dans Wayne’s World. À voir tous les mâles qui s’énervent sur le plancher, plusieurs doivent effectivement se dire « qu’un jour, elle sera mienne». Une gâterie pour les yeux, du bonbon pour les oreilles (en particulier Kids in America de Kim Wilde).

Joe Queer se pointe devant près de 200 personnes accompagné de Dangerous Dave à la basse et Lurch au drums. Avec les overdoses tragiques et quelques autres bad lucks de tournée, je m’attendais à voir un Joe encore plus exécrable qu’à l’habitude. (Disons-le, le personnage haït à peu près tout…) Mais non, le gars se montre gentil, énergique et reconnaissant. Comme toujours, il ne perd pas de temps et enchaîne tous ses hits pratiquement sans coupure. Le show commence par No Tit et You’re Tripping. On aura aussi droit à Punk Rock Girls (avec Jen), I Only Drink Bud, My Old Man’s Fatso, Born to do Dishes, I Hate Everything, Granola-Head et Like a Parasite pour ne nommer que celles-la. Ajoutez aussi les habituels covers: Cindy’s on Methadone et Danny Is a Wimp de Screeching Weasel et Sheena is a Punk Rocker des Ramones). Le show se termine en rappel par This Place Sucks pour une deuxième fois de la soirée.

J’sais pas pour l’endroit, mais The Queers, eux, étaient très loin d’être mauvais. Ils donnent un show fidèle à leur réputation; un vrai show de tapettes qui a fait dansé tout un tas de kids attardés. J’ai déjà hâte de voir réapparaître le petit chat noir sur des affiches. Justement, si on se fie à Joe, ça sera en septembre! J’ai dit qu’on était gâté?

Merci à Éric des Foufs

http://www.thequeersrock.com/

http://www.myspace.com/unbelieversband

http://www.myspace.com/theromanline

http://www.bonnejournee.ca/

http://www.myspace.com/poisonarrowskill

The Queers:

The QueersThe QueersLes attardés

The Unbelievers

unbelievers01

unbelievers02

unbelievers03

Pas encore de commentaire.

Ultra Absorbant

Marc-André Savard

Comptes rendus d'événements humides et propos juteux.

À propos