BangBang : bangbangblog.com

Ultra Absorbant

[Show] Bison BC: Bête à corne

Marc-André Savard
6 mai 2009

Compte-rendu du show de Bison BC, Barn Burner et Devil Eyes
le 5 mai 2009 au Il Motore
Une présentation de Blue Skies Turn Black

Alors que les traces de Mastodon sont encore toutes fraîches sur la métropole, voilà qu’un autre poids lourd nous rend visite: Bison BC, de Vancouver.

Le groupe devait être de passage le 20 avril dernier mais leur van déglinguée, justement prénommée Blue Bitch, a fait sa difficile, confinant le groupe à Toronto pour dix jours. Leur spectacle en ville a donc été reporté à ce soir, au lendemain du mémorable show de Mastodon. Même si le promoteur offre un rabais à l’entrée sur présentation du billet de ce fameux show, la bovin semble malheureusement être dans l’ombre du mastodonte. Quand le premier groupe monte sur scène, nous sommes à peine une vingtaine dans le Il Motore…

Ceux qui sont absents à l’ouverture peuvent se consoler. Ils n’ont pas manqué un moment mémorable avec les locaux Devil Eyes. En trio, les recrues de Signed By Force font un bon travail, mais ça devient vraiment n’importe quoi quand un performeur et un joueur de clarinette tournent le spectacle en une pénible expérimentation post punk sans queue ni tête. Pour les curieux, leur premier long jeu sort prochainement (J’vous ai donné l’goût de vous l’acheter, hein?)

Barn Burner
fait honneur à son patelin et offre enfin une première partie à la hauteur de Bison BC. Malgré l’absence d’un guitariste, le groupe répond aux atentes et nous prouve que même avec une main dans l’dos, un bon boxeur peut quand même t’en sacrer une! Barn Burner jouera de nouveau à la fin du mois, trois fois en plus. Yé!

Une centaine de personnes finissent heureusement par se pointer tout juste avant la charge de la formation de l’ouest. Le dernier passage de Bison BC remonte à cet automne, en première partie de Baroness, une semaine avant le lancement de Quiet Earth. Le groupe avait surpris par son intensité, mais ce n’est rien comparé à ce soir. Le bétail mal léché a pris du poil de la bête et nous encorne dès la première note! Les quatres musiciens sont déchaînés, en particulier le bassiste Masa Anzai qui frappe le sol de son instrument ducktapé et qui invite même la foule à faire les accords!

Pour sa première tête d’affiche montréalaise, Bison BC confirme qu’il est un sacré morceau de choix. Dans son créneau, probablement la meilleure bête à corne du cheptel canadien.

http://www.myspace.com/bisoneastvan
http://www.myspace.com/theinfamousbarnburner
http://www.myspace.com/wehavedevileyes
http://www.blueskiesturnblack.com

BISON BC, cheveux au vent:

Pas encore de commentaire.

Ultra Absorbant

Marc-André Savard

Comptes rendus d'événements humides et propos juteux.

À propos