BangBang : bangbangblog.com

Ultra Absorbant

Retour sur le show de la St-Jean avec Vilain Pingouin et cie

Marc-André Savard
27 juin 2009

Retour sur le show de la Saint-Jean
Avec Vilain Pingouin, Oscar B et Bonne Journée!

Le 21 juin 2009 aux Foufounes Électriques

BLEU PINGOUIN

L’autre dimanche au soir, pendant qu’une trâlée d’énârvés s’excitent sur la blogosphère à la vue de noms anglos sur la programmation de l’Aut’ St-Jean, je me rend à une autre St-Jean. Celle-là qui est vraiment 100% francophone, aux Foufs. Étrangement, il y a peu de courageux «patriotes à clavier» ce soir. C’est plus facile d’être réactionnaire que supporteur faur croire…

Peu importe, l’ambiance est à la fête. L’entrée est gratuite et la soirée commanditée par Boréale. Quand Bonne Journée! commence, c’est par contre assez relaxe dans ‘place, mais leur show est toujours aussi divertissant. ( Non mais y s’en dis-tu d’la marde pendant un show de Bonne Journée!?) Leur bassiste de remplacement pour l’été, un Prostiputes de métier, fait un bon travail. Voilà!

Après vient le toujours excellent trio Oscar B, qui commence  avec le truc d’essence à briquet sur les cymbales et des baguettes en feu. Pouf! (RIP Mi Amore). En ce soir de fête, notre seul band psychobilly francophone en ces terres confie que beaucoup de psychos lui reproche son choix de langue d’expression. R’garde, « Zombi» ou ben dont «Zommebie», pas grand différence dans mes oreilles. Par chance, j’suis pas tout seul à apprécier l’audace du band: deux gars déposent même leurs grosses Mol pour faire la roue! En finale, le groupe penche du côté obscure et choisit une reprise en ANGLAIS (Black Betty). Outrage, tous au Pied-du-Courant!

Quand Rudy Caya (vêtu d’un t-shirt de The Clash de la tournée nord-américaine 1982 s’il vous plaît) et le reste de Vilain Pingouin montent sur scène, les Foufs sont finalement remplies de toutes sortes de gens et une chaleureuse ambiance s’installe. Aucun Chat de Ruelle à l’horizon, on a droit à du Vilain Pingouin pur et dur avec une seule chanson extraite du répertoire solo de Caya, Mourir de rire. (C’est vrai qu’est bonne!). Le groupe se paye la traite avec près d’une heure et demi de vieux hits et des tounes plus rares. (Tellement rares que Claude à la guitare oublie même des paroles!).

En rappel, Rudy s’allume une clope à la René Lévesque et s’adresse à la nation «C’est rien contre l’anglais. C’est pour le français!». Sages paroles qui amènent à la chanson de circonstance, Je me souviens, et au classique des classiques, Le Train.

Probablement le meilleur show de Pingouin que j’ai vu depuis les dernières années. Bon, je choisis dans un échantillon de trois, mais tout de même…

Liste des chansons, dans le désordre et sûrement incomplète:
François
Délinquance
Marche seul
Salut salaud
Sous la pluie
Ainsi Soit-il
Les belles années
Dieppe
P’tite vie, p’tite misère
L’armée du salut
Sortir trop tard
Mourir de rire
Les Habitants
C’est comme ça

Rappel:
Je me souviens
Le Train

http://www.vilainpingouin.com/
http://www.myspace.com/oscarboscarb
http://www.bonnejournee.ca/

Mike

Première photo: Oscar B. Toues les autres: Vilain Pingouin

Pas encore de commentaire.

Ultra Absorbant

Marc-André Savard

Comptes rendus d'événements humides et propos juteux.

À propos