BangBang : bangbangblog.com

Ultra Absorbant

Retour sur le United Punk Fest 2009

Marc-André Savard
29 juin 2009

upflowrescolor
affiche par Laflamme

Retour sur le United Punk Fest 2009
(avec Subhumans UK, The Business, Ripcordz, Subsistance, La Gachette et The Ray Gradys
)
Le 28 juin 2009 aux Foufounes Électriques
Une présentation d’Anti-Corps

PUNK ET RIDÉ

Le mouvement punk et skinhead a près de quarante ans. Petit calcul rapide, l’apparence de ceux qui l’ont initié se rapprochent plus de grands-pères recouverts de tattoos manqués que de celle des jeunes emmerdeurs qu’ils furent jadis. Quelques rides ne signifient pas pour autant que le punk s’est ramoli en-dedans. Le United Punk Fest 2009 en est la preuve, en alignant Subhumans UK, The Business et Ripcordz, trois dinosaures  en bottes de combat qui gardent toujours le pied pas trop loin de ton cul.

Tout d’abord, place à The Ray Gradys de Philadelphie, qui suit Subhumans tout au long de sa tournée nord-américaine. Le groupe s’amuse pis il garoche un bon punk, street sur les bords. Pas besoin de plus pour partir un festival sur le bon pied!

Après, on a droit a un triplé local. En premier, voici les toujours-en-criss Subsistance. Sans répis et serré comme ils nous habituent de shows en shows. Le trio y va d’une reprise de Warzone (si je ne m’abuse) et Young ‘Til I Die de 7 Seconds, de circonstance, qui reçoit la meilleure réaction sur le plancher depuis le début de la soirée.Vient ensuite la toujours-active La Gachette, qui fait «Oi!» dès le déclanchement.

Puis se pointe Ripcordz, avec l’éternel Paul Gott aux commandes, complété par Dany Duke (ex-Alley Dukes, etc.)  à la basse. Du bonbon qui fait exploser le plancher dès la première note. En plus, le groupe annonce un nouvel album qui devrait voir le jour dans les prochains mois. [Petit bonhomme sourire qui slam avec des lunettes fumées]

Ensuite, on accroche en arrière-scène le drapeau de St-Georges, l’emblème sacré de l’Angleterre et de ses fans de foutebôl. Pas de doute, The Business, cette légende du oi, est de retour en ville, après un absence de près de dix ans si j’en crois le gars ruisselant de bière à mes côtés (une référence, sans doute). Les boys (ou monsieurs compte tenu de leur âge), tout sourire, commencent en force: Real Enemy et Blind Justice. Le chanteur, un skin de 108 ans, s’amuse avec le public et salue même les francophones dans la place. Tout qu’un personnage le bonhomme! Après un set respectable de quinze chansons bien choisies (dont Southgate, Suburban Rebel et Guinness Boys sans Drinking and Driving par contre), The Business quitte la scène avec le sentiment du devoir accompli. Sur le plancher, la foule en veut plus, hurle le nom du groupe et oille à pleins poumons pendant une dizaine de minutes. Vas-tu y avoir une émeute? Installé en première ligne, je crains presque de recevoir une bouteille par la tête. J’encaisse en effet un projectile…mais c’est un cellulaire! Fausse alerte, c’est un gars au balcon qui l’a échappé…

On finit par comprendre que Subhumans UK s’en vient, ce groupe dont le logo tracé au Liquid Paper orne le coat de cuir de 95% des crusts. La foule «se calme» ( notez l’importance de guillemets car est-ce que des punks et des skins saoûls peuvent vraiment se calmer?) J’avoue que c’est assez dur quand l’idole qu’est Dick Lucas, en grande forrme, fait des syncopes sur scène. Malheureusement, après quelques chansons, je dois regagner mon pieu. Avant de partir, je prends une photo du setlist pour faire plaisir aux fans absents alors j’vous laisse imaginer la fin.
Merci à Bruno Sanche!

Setlist Ripcordz:
X
Hardcore
Army Boots
Theo Likes It
Fight for Breakfast
2-4
Fence/Let’s Go
Punk Nation
Skanking
Youth War
Sailing
Anarchy

Setlist The Business, presque complet:
Real Enemy
Blind Justice
You…(?)
Mean Girl
Out in the Cold
(?)
Spirit Of The Street
Loud Proud ‘N’ Punk
The Truth…
Southgate
Guinness Boy
Get Out Of My House
One Thing Left To Say
Smash The Discos
Harry May

Setlist Subhumans:
All Gone Dead
It’s Gonna Get Worse
Peroxide
Waste Of Breath
Riot
Reality Is Waiting For A Bus
Labels
Point of View
Subvert City
Can’t Hear The Words
Animal
Apathy
Drugs of Youth
Too Fat Too Thin
Society
Minority
Mickey Mouse Is Dead
Work-Rest-Play-Die
Parasites
No
Religious Wars

2 premières photos: Ripcords | 2 autres: The Business | Dernière: Subhumans

3 commentaires

Ultra Absorbant

Marc-André Savard

Comptes rendus d'événements humides et propos juteux.

À propos