BangBang : bangbangblog.com

Ultra Absorbant

TAT: Bière, sexe et vomi

Marc-André Savard
30 septembre 2009

TATnewPressPic

Montréal, le 11 juillet 2009, 12h09. Le ciel se fend sur le sens du long. Il pleut comme jamais, c’est le déluge. Au Parc Jean-Drapeau, c’est le Warped Tour. 13 000 de kids capotent; Sans abris pour se réfugier, ils voient leurs cells exploser, leurs cheveux fraîchement teindus se délaver et beurrer leur linge. Je suis dans cette foule et je tente aussi d’éviter la noyade. Expulsé des tentes de bands de toupettes de marde, c’est peine perdu. J’ai pas de cell ni de teinture, mais je capote pareil: Tous les groupes que je devais rencontrer s’enferment dans leurs bus pour se péter la fiole au sec. Dans le lot se trouve TAT, un trio punk rock de Londres que j’ai découvert quelques mois plus tôt en ouverture de Lagwagon et MXPX. Le charisme et le talent de la chanteuse Tatiana deMaria m’ont alors crevé les yeux (Ok, son joli p’tit popotin aussi j’dois dire…). Depuis Soho Lights, premier album sorti l’automne dernier,  le groupe se dirige vers le sommet dans un trajectoire assez verticale, merci. Tatiana a même été sacrée l’une des hottest chick in metal [ndlr: une ostie de pitoune de pwel] du magazine Revolver. J’suis pas le seul sur le cas de la petit brunette ça a d’l'air. Anyway, ce premier album, comparativement au sublime premier ep This is Tat, penche malheureusement plus vers Marie-Mai que les Runaways. Moins mon genre de musique mais toujours est-il que j’aurais bien aimé rencontrer le groupe lors de cette journée au lieu de jouer à Noé en évacuant l’eau de la tente des médias.

J’envoie finalement mes questions par courriel au groupe le lendemain. Elles se perdent par contre dans la paperasse du gérant, submergé par le succès du groupe. Je reçois enfin les réponses plus de deux mois après mon envoi. Nick, le bassiste, probablement encore affecté par un été de débauche, se tape un petit retour dans le temps pour le bon plaisir du Bangbang.

168637314952_500
Warped Tour de Montréal, photo prise sur le site du Warped Tour

Ça se passe bien sur le Warped Tour? Des bonnes histoires? Quel était le meilleur show?
De mon côté, Denver était le meilleur show. Une foule incroyable! Aussi, le dernier show à Carson était l’fun. Il règne toujours une atmosphère particulière le dernier soir. Une sorte d’attitude «Fuck, c’est le dernier show, on s’en criss» ce qui peut mener à des trucs intéressants…

Il y a plusieurs groupes «post hardcore» ou «electropunk» cette année sur la tournée. Qu’est-ce que vous en pensez? Aimeriez-vous voir plus de groupes directement influencés par la vieille école?
Ce qui est vraiment cool au Warped Tour, c’est de découvrir de la nouvelle musique. Il y avait sûrement quelques groupes cette années que plusieurs vieux de la veille ne devaient pas approuver, mais j’pense qu’il y avait un bon mélange. S’il y avait 70 Bad Religion, ça serait ennuyant, sans vouloir les offenser.

À Montréal, vous avez joué à 11h30 et avez été l’un des premiers groupes sur scène de la journée. C’est un bon défi ou une déception de jouer aussi tôt? Est-ce une bonne façon de faire ce que vous avez à faire et puis passer le rester de la journée à faire la fête?
Oh mon dieu, le party ce jour-là était ÉNORME! Nah, 11h30 peut être un bon défi dans le sens où tu dois faire de la promo et attirer du monde à ton show même si la moitiée de la foule n’est pas encore arrivée quand tu termines ton show. Tu te retrouves souvent devant 10 personnes…mais c’est la beauté du Warped Tour. La rotation des groupes d’un jour à l’autre fait que les fans ne savent pas qui va jouer en premier, donc tout le monde essaie d’arriver tôt au cas où ses groupes préférés soient en ouverture. On peut donc se retrouver devant des groupes pour qui on ne se seraient pas déplacés en temps normal. Ça donne une bonne chance aux groupes plus petits…

La routine quotidienne ressemble à quoi sur la tournée?
On se lève, décharge le camion, fait de la promo, se prépare à jouer, joue, autographe, entrevue, BBQ, dort, se crosse, se rendort…(répéter)

Jouer à chaque jour et voyager autant doit être épuisant. Comment vois-tu le Warped Tour? (un camp d’été, un école, un festival du BBQ ou un travail)
Maleureusement, j’ai honte de dire que je le vois trop comme un travail…C’est dans ces moments-là que Jake [le batteur] me passe une bière ou quelqu’un d’un autre groupe va être comme «Qui est partant pour des shooters de Vodka glacée après notre show?». Du coup, on a moins l’impression de travailler…Pouyan de Scary Kids Scaring Kids était bon pour remonter le moral de cette façon-là!

Qu’est-ce qui vous manque le plus de l’Angleterre quand vous êtes sur la route? Qu’est-ce qui vous fait sentir comme à la maison?
Mis à part la famille, les amis et tout ça, je m’ennuie d’un bon curry. À chaque vois que je viens aux States, mon dernier repas à la maison est toujours un ruby
au restaurant de curry local. Y a rien qui bat ça!

Vous avez joué avec Alice Cooper il y a quelques années. C’était comment? Avez-vous appris quelque chose d’une bête de scène comme lui?
T’es pas cool tant que t’as pas tué un bébé sur scène, c’est ça qu’on a appris!

Avec quel groupe, mort ou pas, aimerais-tu partir en tournée?
The Cure! Imagine ça, à la fin de la journée quand aucun d’eux peut passer la nuit sans avoir besoin d’un ambulance pour repartir un coeur!

Vous avez un single intitulé «Champagne, Cocaine and Strawberries». Meilleur que le sexe, la drogue et le rock’n’roll?
La bière, le sexe et le vomi, c’est le mélange de choix. Et ça doit être fait dans cet ordre. Je suis un jeune homme qui a de la classe…

tatinrevolver

Selon le Revolver Magazine, Tatiana est maintenant officielement une hot chick in metal. Qu’est-ce qui est si metal chez elle?
Elle a beaucoup de métal dans sa diète…

6a0109d068cef3000e010980c01fbd000b-500pi

Parlons de votre premier album, Soho Lights, qui vient juste de sortir. Commençons par le nom. Qu’est-ce qui est si spécial dans le Soho? Devrait-on être jaloux de votre coin? Quelques bonnes adresses que vous voulez partager?
Il y a une place qui s’appele Garlic and Shots où tout le monde doit arrêter lorsqu’il visite le Soho. La meilleure bouffe à base d’ail au monde!

L’une des chanson les plus enthousiaste de l’album est Live For Rock. C’est quoi la première étape à faire pour vivre pour le rock? C’est quoi le premier signe qui indique que tu vis pour le rock?
Quand t’as les doigts couverts d’ampoule à force de jouer de la guitare.

Un dernier mot?
Les bananes sont aussi des personnes

Ok, va te coucher Kent…

2 commentaires

Ultra Absorbant

Marc-André Savard

Comptes rendus d'événements humides et propos juteux.

À propos