BangBang : bangbangblog.com

Ultra Absorbant

Retour sur le show du Vent du Nord (21 janvier 2010)

Marc-André Savard
23 janvier 2010

500 dans un salon

Ça grouille dans l’univers du trad québécois, y s’passe de quoi. Depuis que Dégénérations a tourné en loops à la radio en 2007, c’est comme si la populasse avait compris qu’on peut écouter du trad à l’année longue. Ce soir, La Tulipe est remplie pour  la première du nouveau spectacle du Vent du Nord (pour appuyer La Part du Feu, leur nouvel album.)

Entre quelques têtes blanches, on peut voir la marmaille courir entre les tables. Sur scène, un piano droit brun. On se croirait dans le salon de la grand-mère par un beau soir. Sauf qu’au lieu de subir La vache à Mayotte des mononcs, on a droit à quatre joviaux  multi-instrumentistes de talent qui maîtrisent la p’tite guimbarde jusqu’à la vielle à roue (ce croisement entre un accordéon, une guitare et un moulin à café).

On se sent chez mémére, oui, mais un soir où le party poigne. Personne à l’intention de regarder passer date les popermanes sur la table à café; Dès le départ, on tape du pied jusqu’au fond de la salle, tous étant conquis immédiatement par la chaleur que dégage le  groupe, le charisme des gars,  l’ interprétation sans faille et les somptueux éclairages.

Le dernier album occupe bien sûr tout l’espace dans le répertoire. Pour interpréter Montcalm, Grüv’n Brass – un quintet de cuivre de Sherbrooke – arrive sur scène en partant du fond de la salle telle une fanfard. Quand le joueur de tuba passe à mes côtés, une question existentielle me tiraille l’esprit: Ça rassemble à quoi un étui de tuba?

Réchauffer une sale de dimension respectacle comme La Tulipe n’est pas une mince tâche. C’t’un joualvert de gros «salon», on s’entend. Le Vent du Nord réussit néanmoins sans difficulté. On comprend pourquoi le groupe figure parmi les formations trad québécoises qui se produit le plus souvent à l’extérieur de nos frontières…Après Ben Béland, on peut pas demander mieux que Le Vent du Nord comme ambassadeur du Québec!

VDN_01

VDN_02

2 commentaires

Ultra Absorbant

Marc-André Savard

Comptes rendus d'événements humides et propos juteux.

À propos