BangBang : bangbangblog.com

Ultra Absorbant

Retour sur le concert de The Kids (11 décembre 2010)

Marc-André Savard
15 décembre 2010

Retour sur le concert de The Kids
avec Brutal Knights et Dekoder
Le 11 décembre 2010 à la Sala Rossa

SOIRÉE CLASSIQUE

J’ai un pote qui connait tellement le vieux punk que ça fait peur.  Ce qu’il considère comme ses classiques sont généralement inconnus sauf pour une vingtaine de personnes sur la planète, et j’en mets à peine. Tsé quand t’es rendu à connaître la scène punk cambodgienne…Enfin, ce soir, y est dans mon salon, avec un autre pote et ma p’tite femme, à prendre quelques bières. Il me parle de pleins de groupes «classiques» que j’ai évidemment jamais entendu parler. J’me sens un peu cave. Au moins, ce soir, on va aller voir The Kids, un groupe classique (un vrai!) de la première vague punk européenne.

Dans le taxi en route vers la Sala Rossa, ça jase de tout et de rien. On s’en va rejoindre un autre pote qui nous attend à l’entrée parce qu’on a son billet…«euh, les gars, en passant, quelqu’un a ramassé son billet sur la table de la cuisine?» Silence dans le taxi. Bon, l’oubli classique par excellence en allant voir un band classique, on dira pas qu’on a pas l’sens du timing. Fuck off, on retourne pas, on achetera un autre billet à la porte.

Dekoder, de Montréal, donne leur tout premier show ce soir. Dans cette salle, on a l’habitude de présenter en première partie des groupes tous croches ou expérimentaux  alors le punk rock de Dekoder passe bien malgré les accrocs. La chanteuse a du potentiel. On s’en reparle p’tête dans quelques shows…

À l’opposée, Brutal Knights, un band hardcore de Toronto, est le suivant et donne son tout dernier concert. Il profite de l’occasion pour faire la promotion de leur nouveau disque qui vient juste de sortir. C’est drôle de voir le chanteur pluguer ce nouveau bébé et annoncer la fin du groupe dans la même phrase. Parlant du chanteur et de paternité, il a une jolie bedaine de bière qui me rappele une femme enceinte. Tout attendri, je prends une photo du genre que prênent tous les petits couples qui attendent un bébé, tsé un peu nouvel âge à moitié à poil…


C’est beau la vie.

Brutal Knights est animé par l’énergie hardcore de la première vague, celle qui manque chez trop de bands hardcore. C’est la première fois que je vois Brutal Knights et le groupe me manque déjà…snif

Des gars dans la cinquantaine qui jouent aux «kids», ça pourrait être pathétiques mais pas dans le cas des Belges qui montent sur scène; The Kids se pointe avec le même enthousiasme que lors de leur dernier passage il y a deux ans aux Foufs. Le groupe joue tous leurs classiques: This Is Rock’N'Roll, I Wanna Get A Job In The City, Fascist Cops, Money Is All I Need, Do You Love The Nazis, Do You Wanna Know, etc. Il envoie aussi une reprise de Wire, un mythique band punk hardcore anglais. Minor Threat a d’ailleurs repris une de leur chanson..ça te tente de voir un vidéo du cover de Wire par Minor Threat, hein? J’te gâte, mon verrat!


En rappel, The Kids envoie deux reprises: If The Kids Are United de Sham 69, comme en 2008, et horreur, Blitzreig Bop des Ramones. Hey Ho, ta yeule! Sérieusement, je pense que je vais commencer à massacrer une portée de chatons  à chaque fois qu’un band reprend cette chanson pour dissuader quiconque de le faire. J’suis juste pu capable. Au moins, Brutal Knights a compris plus tôt dans la soirée et a repris Commando.

2 commentaires
  • punkrockhardcorefolketc
    16 décembre 2010

    Je suis allé. C’était sold out. Tant pis pour moi.

  • CARLOS
    18 décembre 2010

    ████████►BUY CIALIS◀████████…

    ▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲…

Ultra Absorbant

Marc-André Savard

Comptes rendus d'événements humides et propos juteux.

À propos