BangBang : bangbangblog.com

Ultra Absorbant

CuréLabel – Le roi du nord

Marc-André Savard
20 décembre 2010

CURÉLABEL
Le Roi du Nord
Éditions Acouphène
2010

Dans le temps où tout était sépia, on avait la chienne du curé au Québec. Quand l’bonhomme sévère passait par les maisons, tout l’monde se tenait bien sage, les p’tits cheveux lichés. C’tait pas un gars de party, l’curé, mais il était articulé, posé et instruit. Ça colle bien avec le premier album de CuréLabel, un trio de «folk rock historique» (comme il se décrit) originaire du Bas du fleuve. Le groupe raconte l’Histoire du Québec d’un ton grave, le même qui gosse dans les tounes engagées des Cowboys Fringants. Les textes médiocres ((l’île au massacre, Le roi du nord) et un accent forcé (La drave) donnent souvent l’impression que cet album est une parodie du genre. C’est bien dommage car si on se concentre sur la musique, CuréLabel possède un talent certain de composition (La maudite guerre, L’envahisseur). Faudrait juste que le curé slack son col romain…

2.5 airs bêtes sur 5

Légende des cotes:
0
: J’ai pas pu écouter le disque, y est pété, (ou y aurait du l’être)
1
: Caca, prout
2
: Écoutable mais j’me ferai jamais tatouer la pochette sul l’chess
3
: Bon goût, avec un givrage sucré
4
: Bosse din culottes
5
: Tabarnak

Pas encore de commentaire.

Ultra Absorbant

Marc-André Savard

Comptes rendus d'événements humides et propos juteux.

À propos