BangBang : bangbangblog.com

Ultra Absorbant

Bad Uncle – Bone Dust Menace and the Essence of Pigdog

Marc-André Savard
5 avril 2011

BAD UNCLE
Bone Dust Menace and the Essence of Pigdog
Indépendant, 2010

Sur le site des Unsettlers, on décrit leur joueur d’accordéon, Santosh Lalonde, comme suit: «Cet homme des bois a passé 10 ans dans l’industrie de la foresterie avant d’essayer de vivre en ville. Quand les Unsettlers l’ont trouvé en 2007, trappant les écureuils pour s’en faire des bracelets, ils ont essayé de le civiliser; ils lui ont donné un habit et une demi-pinte de whiskey…» Avouez qu’on a hâte d’entendre la musique qui peut sortir d’un gars comme ça…

La réponse est venue en 2007 quand Lalonde a fondé Bad Uncle, un curieux groupe folk polka rockabilly, qui a accouché deux ans plus tard d’un premier album éponyme enregistré avec les moyens du bord. Dès lors, Lalonde nous a plongé dans son univers unique, comme si un fermier sur la brosse dans un cirque glauque avait décidé d’apprendre l’accordéon à l’ours qui fait du bicyc. Heureusement, le mariage parfait entre la voix râpeuse de Lalonde et son jeu d’accordéon binaire se poursuit sur ce deuxième album. Il est appuyé une fois de plus par le jeu précis de quelques collègues des Unsettlers (notamment Hugo Joyal  à la guitare) et mis en valeur par une production à point.

Tout en conservant son côté clown-triste-nonchalant-qui-fume-et-se-dérhume qu’on adore (Lollita Swamp Creature), Bad Uncle va aussi voir ce qui se passe sous les châpiteaux du blues (I’ll Pray On My Deathbed), du country (Money) et du rockabilly (Sell Your Soul). Peu importe où traîne le groupe, on le suit sans crainte, pis tant mieux si on revient pas propre!

4 gars qui se rentrent un clou dans l’nez sur 5

Pas encore de commentaire.

Ultra Absorbant

Marc-André Savard

Comptes rendus d'événements humides et propos juteux.

À propos