BangBang : bangbangblog.com

Ultra Absorbant

Sepultura ce mercredi!

Marc-André Savard
17 avril 2011

Sepultura, c’est le band de «metal de tribu» qui t’a fait comprendre que le Brézil était capable d’exporter des trucs encore plus protéinés que le boeuf et que des gars qui avaient l’air de sortir du fin fond de la jungle amazonienne pouvaient sonner pesants en maudit.

Sauf que j’ai arrêté de suivre ce groupe après le truck de ciment qu’est leur chef d’oeuvre Roots (1996) parce que l’année d’après, le chanteur et guitariste Max Cavelera quittait le navire, douze ans après avoir fondé le groupe. J’me suis alors dit que l’âme du band venait de fouttre le camp et j’ai préféré suivre Soulfy, le nouveau projet de Cavalera et son excellent premier album éponyme (1998). Par la suite, Soulfly est allé un peu trop profondément dans le nu metal et j’ai débarqué là aussi. Max, Max, Max, le rap fera jamais le poids face au metal ni au punk…

Après ce départ, pendant que tous les fans de Sepultura se ruent aux shows de Soulfy pour entendre Refuse/Resist et Roots, Bloody, Roots, Sepultura tient bon et engage un nouveau chanteur, l’imposant Derrick Green. Sauf qu’en 2006, Igor Cavalera, le frère de l’autre et aussi membre fondateur de Sepultura, quitte le band à son tour. Sepultura encaisse le choc…mais je me dis à ce moment que ça doit être rendu ce genre de band qu’on tient en vie artificiellement en utilisant la notorité des excellents albums de l’ère Cavalera. (Misfits, quelqu’un?) Bref, depuis Roots, je me suis sacré pas mal de Sepultura…et j’ai eu tord.

Après tout, Paulo Jr, le bassiste original, fait toujours parti de la tribu, tout comme Andrea Kisser, un presque-membre-fondateur et guitariste depuis 1987. Intéressant…fait qu’en apprenant le passage de Sepultura en ville, je me suis tapé leur plus récent album, A-Lex (2009) pour me faire une meilleure idée du «nouveau» Sepultura. Woh, j’avais comdamné Sepultura pas mal trop vite. C’est encore un band solide…avec un son encore bien mordant et pas de p’tits criss de refrains chantés!

Tout ça pour dire que Sepultura s’amène en ville en prévision du nouvel album à venir plus tard cette année (Kairos) et que je suis pas mal excité: P’tête pas au point de me maquiller en aborigène brézilien ni de me beurrer la face avec du sang de chat (comme cette fan de la très metal Lady Gaga), mais pas loin…

Sepultura
avec Belphegor, Hate, Keep of Kalessin, Neuraxis et Bonded Bly Blood
Le mercredi 20 avril 2011 au Club Soda, 18h00
$25.46/$29.84 + taxes
Une présentation de BCI

Pas encore de commentaire.

Ultra Absorbant

Marc-André Savard

Comptes rendus d'événements humides et propos juteux.

À propos