BangBang : bangbangblog.com

Ultra Absorbant

Retour sur le concert de Terror (17 avril 2011)

Marc-André Savard
18 avril 2011

Retour sur le concert de Terror avec Trapped Under Ice, Stick To Your Guns, Close Your Eyes, True North Strong et End Of Crisis
dimanche le 17 avril 2011 à La Tulipe, une présentation d’Extensive Entreprise

ACTE DE FOI

Sti que mon dimanche a été hardcore. Ça a débuté par un déjeuner chez Cora avec plein de fruits pis un ti smoothie rose….euh, non, attends, ça a vraiment commencé quand je me suis poigné une rarissime copie bleue du long jeu Built To Last de Sick Of It All sous une pluie de grêle.Pis ça s’est terminé en beauté avec le passage de la tournée Stick Tight qui met en vedette Terror…oui, monsieur!

Aux cinq groupes de cette tournée (Terror, Stick To Your Guns, Trapped Under Ice, Close Your Eyes et Your Demise), on a ajouté ce soir 2 groupes locaux (End Of Crisis et True North Strong). Ouais, 7 bands, c’est du stock alors le show commence très tôt. Moi, j’ai des habitudes de vieux bonhommes et j’arrive trop tard; juste à temps pour Trapped Under Ice en fait.

J’aimais bien Trapped Under Ice et leur album Secrets Of The World, mais là, j’suis pu sûr. Le mois passé, Trapped Under Ice était en tournée en Europe et pendant leur set, le chanteur, Justice Tripp, est descendu dans la foule et s’est fait plonger sur le dos (bref, la routine dans un tel show). Sauf qu’il l’a pas pris pantoute… Au point où le site Lambgoat a rapporté que l’entourage du band aurait sacré une volée au malheureux sur le champ. De retour sur le stage, le chanteur invitait le kid à se battre sur le stage en disant « d’arrêter de lui sauter sur le dos, qu’il n’était pas un superhéros!» Non, crissement pas, en effet. Même si le chanteur s’est excusé le soir-même au plongeur, j’préfère encourager des bands qui gèrent mieux les «risques du métier»… Peu importe, le groupe de Baltimore est un band efficace sur scène et il le prouve encore une fois ce soir. Justice demande même plus de stagedives…mais qui voudrait risquer d’accrocher sa chevelure de prince?

Stick To Your Guns viennent ensuite présenter leur nouveau disque, The Hope Division. Le groupe donne un bon show mais leur hardcore-avec-trop-de-bouts-chantés a de la difficulté à réchauffer La Tulipe. On l’sait, cette salle est immense, le stage mesure 5 pieds et la clim spinne à 10 alors on comprend que la tâche est pas facile pantoute. On assiste néanmoins au premier stagedive tête première de la soirée…de la part d’une demoiselle en plus. Ça, c’t'une femme des temps modernes!

«In our minds and in our hearts, we feel that hardcore music should stay outta big business and stay in the streets where it belongs. All you kids out there, always keep the faith!», c’est sur ces sages paroles de Raybeez (Warzone) que se pointent Scott Vogel et Terror. On connait la passion et le charisme de Vogel pour le mouvement hardcore qui réussirait à faire stagediver l’Armée de terre cuite, mais depuis le nouvel album, Keepers Of The Faith, c’est rendu carrément de la foi son affaire. J’pense même qu’il a des connexions divines parce qu’à un moment, une lumière est descendue du plafond et le bassiste s’est envolé! J’te l’dis, check:

Pas d’doute, Vogel adore sa scène et il est l’un des meilleurs frontman du mouvement (les quelques 2000 concerts donnés depuis 2002 avec Terror doivent aider…). Après quelques chansons (dont 7 livrées pratiquement sans arrêt), il parvient à tourner La Tulipe sans dessus dessous et avoir ses stagedives bien aimés. Malgré les risques de plonger à La Tulipe, personne n’en ressort trop magané…ou du moins, pas comme ce kid de 19 ans qui a subi une double fracture cervicale au show de la tournée à Buffalo quelques jours plus tôt. (À propos, vous pouvez aider la victime à payer les frais exhorbitants d’opération via Paypal au Sticktightbuffalostyle@gmail.com.)

Terror présente le meilleur de sa discographie (des hits comme Overcome, Keep Your Mouth Shut, Spit My Rage, jumelés à des bons morceaux plus récents comme Betrayer ou Keeper Of The Faith) sans jamais lever le pied. Quelques bands sont aussi bien huilés que Terror et dégagent autant d’énergie mais peu le font avec autant d’intégrité et d’humilité.  «J’suis juste un kid comme vous autres» que dit Vogel. Non, j’pense pas. Si tous les kids de la scène hardcore étaient habités d’une telle foi, la moyenne d’âge serait un peu plus élevée ce soir…

Pas encore de commentaire.

Ultra Absorbant

Marc-André Savard

Comptes rendus d'événements humides et propos juteux.

À propos