BangBang : bangbangblog.com

Ultra Absorbant

Quoi voir au Pouzza Fest

Marc-André Savard
19 mai 2011

Demain, le tout premier Pouzza Fest accrochera le centre-ville de Montréal par les oreilles avec sa centaines de groupes (!) répartis sur 4 scènes pendant 3 jours… De quoi donner le vertige, mais ayez pas peur, on vous laisse pas tomber et on vous sort quelques groupes à ne pas manquer. Vous pourrez pas dire «pas ce soir, chérie, j’ai mal à ‘tête.»

Aussi bien le dire en partant, cherchez pas les gros noms connus au Pouzza, y en a  pratiquement pas, mais le festival n’en est pas moins intéressant pour autant. Faut plutôt aborder le Pouzza dans l’optique de la découverte. Anyway, vous devez commencer à savoir que la célébrité ne rime souvent pas avec qualité…pis à part de ça, tous bands connus ont été inconnus un jour, non? Check, y avait même pas 100 personnes aux Foufs quand Nirvana a joué en 1990. Bon, ok, j’me calme.

Fait que le trip au Pouzza sera donc de se lancer dans l’inconnu et de se fier au destin (criss, je pourrais passer à Évangélisation 2000). Ceci dit, le festival regorge de groupes avec une certaine renommée alors si l’inconnu vous effraie un brin, voici quatre valeurs sûres qui vous feront assurément passer de bons moments.

ZERO BOYS
Ça, c’est le gros coup du Pouzza à mon avis: Le premier show au Canada de ce groupe d’Indianapolis depuis sa formation en 1979. La pièce maîtresse de Zero Boys est leur premier album, Vicious Circle, paru en 1982, l’un des albums les plus importants de la première vague de punk hardcore américain. Manquez pas l’bâteau.
Dimanche le 22 mai aux Katakombes, 23h45

COLISEUM
Criss oui. Ce groupe a sorti l’an dernier House With A Curse, l’un des albums que j’ai le plus écouté ces derniers mois. Le magazine Exclaim! l’a aussi classé #6 dans les albums punk de l’année et le magazine métal Decibel lui a tant qu’à lui accordé la position 14 de son palmarès annuel. À mi chemin entre le métal, le punk pis le hardcore, quoi demander de mieux?
Vendredi le 20 mai aux Katakombes, 23h45

THE QUEERS
Avec Screeching Weasel, les Queers est sans doute le groupe le plus important à jouer ce bon vieux punk «ramonien» de nos jours. On dit aussi que les Queers sont les premiers à avoir mélangé le surf rock et le punk rock, bref,  à avoir mis un coat de cuir aux Beach Boys.  En plus, les Queers sont de vraies bêtes infatigables sur scène. Au fil des années, on les a vu fréquemment jouer au-delà d’1h30 sans arrêt…
Samedi le 21 mai aux Foufs, 22h15

CHANNEL 3
Punk rock, Californie, 1980. Si avec ça, vous avez pas le goût de voir ces vieux de la veille, j’sais pas ce que ça vous prend…
Samedi le 21 mai aux Katakombes, 23h45

Évidemment, tous ces shows seront précédés par 6-7 groupes locaux et des environs. Fait que le plan de match, c’est de se ramasser une passe vous donnant droit à tous les shows (50$, en quantité limitée), de se pointer tôt, de s’mettre des souliers de course avec de bonnes semelles pis de courir d’un bar à l’autre pour faire le maximum de découvertes. En bout de ligne, ça va revenir à 50 cennes par band…

Pour découvrir encore plus de groupes  à ne pas manquer, checkez du côté de mon collègue Alexis le cowboy urbain en feu, qui est déchaîné depuis une couple de semaines en vue du Pouzza.

Pour plus d’infos et pour vous procurez vos billets, rendez-vous au Pouzzafest.com

3 commentaires
  • Etienne Dubuc
    19 mai 2011

    J’comprends ben que Coliseum est en même temps que Dear Landlord, mais c’est ptits gars la sont à ne pas manquer itou!

  • Mike Savard
    19 mai 2011

    J’aime pas les p’tits gars, k’aime les GROS donc je choisis Coliseum.

  • [...] de la première édition du Pouzza Fest, qui sera grassement couvert par mes collègues Alexis, Mike et sûrement d’autres, vous avez sûrement le même problème que moi. Vous zieutez la [...]

Ultra Absorbant

Marc-André Savard

Comptes rendus d'événements humides et propos juteux.

À propos