BangBang : bangbangblog.com

Ultra Absorbant

Elliott BROOD – Days Into Years

Marc-André Savard
23 décembre 2011

ELLIOTT BROOD
Days Into Years
Paper Bag Records
2011

L’an passé, le trio ontarien Elliott BROOD a profité d’un passage en Europe pour visiter les champs d’écrapou de la Première et de la Seconde Guerre Mondiale. Ils ont poigné de quoi, au point où ils ont tenu à rendre hommage aux héros canadiens de ces conflits sur leur 3e album, Days Into Years.

J’entends le champ gauche s’exciter le poil de puncho face à ce qui pourrait ressembler à un élan de patriotisme. Du calme, Days Into Years n’est pas une glorification de la guerre, mais plutôt des individus qui se retrouvent pris dans ce merdier. Car, qu’on soit pour ou contre les taloches à coups de Panzer, faut avouer que ça devait être assez angoissant de se retrouver un beau jour à lutter pour sa vie dans une tranchée à 19 ans quand tu étais tranquille sur la ferme familiale la semaine d’avant…

Elliott BROOD aborde donc ces deux grands conflits à l’échelle humaine sans même se faire aller l’Unifolié. Malgré le sujet traité, les pièces (en particulier le p’tit bijou If I Get Old) sont empreintes d’un caractère paisible et d’une sincérité qui fessent dans le coeur comme une baillonnette bien affûtée.

Moins épique que Mountain Meadows, ce troisième album trouve sa force dans sa sobriété et la finesse des arrangements. L’un des meilleurs albums folk de l’année à être sorti du Plusse Meilleur Pays du Monde.

4 méchants Allemands sur 5

Entrevue avec Elliott BROOD

Pas encore de commentaire.

Ultra Absorbant

Marc-André Savard

Comptes rendus d'événements humides et propos juteux.

À propos