BangBang : bangbangblog.com

Ultra Absorbant

Retour sur le spectacle d’adieu des Sainte-Catherines (27 avril 2012)

Marc-André Savard
28 avril 2012

LE FLAMBEAU EST PASSÉ

Les Saintes-Catherines ont tiré la plug hier soir, après 13 ans de loyaux services…un moment haut en émotion, certes, mais les Sainte-Caths peuvent accrocher leurs gilets pas d’manche avec fierté. Quand un groupe se sépare, on a le réflexe de calculer l’héritage qu’il laisse en nombre de disques, de shows, ou autres stastiques.  Dans le cas de cette bande, le lègue va bien au-delà du plastique ou des chiffres; ils ont littéralement tenu toute une scène à bout de bras!

Il y avait quelque chose de spécial dans l’air pendant les concerts des Sainte-Caths; Quelques choses d’intangible, de positif et de magnifique. On sentait vraiment qu’il y avait une scène en mouvement et que la fameuse unité qu’idéalise tant de groupes était à portée de main…

Le groupe a atteint les sommets à coups de tournées risquées et de sacrifices. Pas à cause d’un buzz Myspace, d’une téléréalité ou parce qu’il a fait un clip ben funné en courant sur des tapis roulants. Non, ils ont forgé leur réputation de la vieille façon, dans une van. Tout pour susciter un profond respect, une admiration et une grande fierté. Le fait que les Sainte-Caths se soient autant acharnés par passion pour la musique sera sans doute une source de motivation pour bien des groupes à venir. C’est là leur principale – et précieux – héritage.

D’ailleurs, j’écoutais récemment une entrevue  avec les Hunters, un groupe de Québec, à l’émission de radio Prescription Punk Rock, et ils disaient à quel point ils avaient été influencés par la démarche de guerrier des Sainte-Catherines. Le nouvel album des Hunters, Promises, est en voie de propulser le groupe au-delà de nos frontières… Hier, sur scène, Hugo Mudie crinquait d’ailleurs le monde: «Partez-vous un groupe et faîtes ce qu’on a fait!». Le plus beau, c’est que c’est effectivement à la portée de tous. Faut juste y mettre l’effort…

La fin des Sainte-Catherines est bien triste, mais leur énergie unique va survivre encore bien longtemps (à travers une nouvelle génération de groupes ou des événements comme le Pouzza). Je suis donc sorti du Club Soda hier rempli d’espoir et d’optimisme, pas down pour une cenne.

La scène locale peut s’estimer chanceuse d’avoir pu compter sur un groupe aussi inspirant que les Sainte-Catherines au fil des années. Merci du fond du coeur!

3 commentaires
  • punkrockhardcorefolketc
    28 avril 2012

    Cool tes photos Mike.

  • The Roos
    28 avril 2012

    Quel beau et bon show d’adieu!

  • Joe
    28 avril 2012

    Excellent show hier. Bien hâte de voir la résurrection d’Hugo et Fred acoustique au Rockfest de Montebello.

Ultra Absorbant

Marc-André Savard

Comptes rendus d'événements humides et propos juteux.

À propos