BangBang : bangbangblog.com

Ultra Absorbant

Je fais pas de motocross dans un pit de sable

Marc-André Savard
30 juillet 2012

Mike, c’est pas mon vrai nom. Une maudite chance, parce que si mes parents m’avaient nommé ainsi, je passerais probablement mon temps à faire du motocross dans des pits de sable… En fait, à mon baptème, mes parents ont opté pour Marc-André; une double dose d’apôtres. J’aurais préféré Jean-Judas, ça fait plus rock, mais bon…

C’est depuis la fin du secondaire que mes amis m’appelent Mike.  À cette époque, on s’était tous donné des surnoms, pis moi, vu que j’organisais des shows, mes amis m’avaient trouvé un nom de «gérant» ou de «promoteur».  Ou de vendeurs de chars usagés, mais vous comprenez l’idée…

Par la suite, des gens de mon cercle élargi ont commencé à m’appeler Mike. À mon arrivée à Montréal, je me suis souvent présenté sous ce nom. Ça faisait ben mon affaire: il y avait déjà un suuuuper chanteur du nom de Marc-André Savard et ça évitait aux collègues et clients anglophones de simplement m’appeler Marc, ce que je déteste. «Heille Marc, veux-tu une bière?» Grrrrrr. Tsé, les Jean-Philippe se font jamais appeler Jean. Tout le monde a compris que Jean tout seul, ça fait cornet, alors les Jean-Philippe se font appeler JP. Ça sonne ben JP. Moi, l’équivalent serait MA. Pis MA, ça sonne encore pire que Marc. Pour moi, ça rime avec une petite inuit dans Bibifoc. Bref, c’est sans trop me poser de question que j’ai adopté Mike dans ma «vie publique» jusque dans les rangs de Bangbang.

Mais là, sais-tu, je sais pas si c’est à cause de la trentaine qui arrive, mais je suis un peu tanné de Mike. J’trouve que ça sonne fond de rang pas mal.  Alors, chers lecteurs, je vous annonce que j’utiliserai désormais en ces lieux la forme la plus pure et apostolique de mon identité.

3 commentaires
  • Bruno
    1 août 2012

     »Une maudite chance, parce que si mes parents m’avaient nommé ainsi, je passerais probablement mon temps à faire du motocross dans des pits de sable…  »

     »J’trouve que ça sonne fond de rang pas mal »

    J’espère que vous savez, mr Marc-André, qu’en 2012, les gens considérés  »misérable », demeure a Montréal.

    Anyway, vous dites arriver a votre trentaine. Vous fouterez bien le camp de cette ville comme tout les gens le font.

    Parce que courir après  »l’incontournable sans fin teelllemmennnt plus nice nouveau band en ville, tsé THE BAND », c’est crissement plus plate que faire de la motocross a long terme.

  • punkrockhardcorefolketc
    1 août 2012

    Peut-être que Snoop s’est inspiré de toi. «Si Savard change de nom ben fuck it, moi avec ostie !».

  • Marc-André Savard
    1 août 2012

    @ Mr. Bruno.

    Tourner en rond en motocross ou tourner en rond dans les mêmes salles pour voir des bands obscures, ça revient à tourner en rond pis ça peut devenir tout aussi plate…simple question d’intérêt. Il y a personne de «misérable» là-dedans.

Ultra Absorbant

Marc-André Savard

Comptes rendus d'événements humides et propos juteux.

À propos