BangBang : bangbangblog.com

Ultra Absorbant

Retour sur le concert de Teenage Bottlerocket, Nothington et invités (20 août 2012)

Marc-André Savard
22 août 2012

Les grosses cannes de Pabst sortent à bon train ce soir et pour cause: Teenage Bottlerocket sont en ville pour présenter Freak Out!, leur petit dernier. Ouin, capote!

Dig It Up débutent la soirée comme ils savent si bien le faire…avec beaucoup d’énergie et quelques crachats bien placés. Ce groupe serait mûr pour un autre bon p’tit album, non?

Ensuite, la mystérieuse formation Masked Intruder monte sur scène. Mais qui sont ces 4 types qui se cachent sous des cagoules multicolores? Les gars de Teenage Bottlerocket? Malgré la rumeur qu’on laisse planer, c’est peu probable. Pussy Riot sont évadés de prison? Non, impossible. Masked Intruder sont gentils comme Chixdiggit! et ça me surprendrait qu’il débarquent dans une église pour chanter des chansons pas fines…

En octobre dernier, la camionnette de Nothington se faisait défoncer pendant que le groupe était sur scène aux Foufs. Bebye passeports, portables et un bon moton d’argent…Malgré tout, Nothington est de retour aux Foufs et les membres ne semblent nullement ennuyés par des mauvais souvenirs (ou du moins, aucun ne regarde en direction du stationnement en saignant du nez). Ce sont des vrais et la foule ne tarde pas à montrer qu’elle apprécie ce retour. On aime ça, le «punk rauque»!

Parlant de tout se faire dérober, Bouncing Souls y a sérieusement goûté il y a quelques semaines. Pour rester à flot, le groupe vend présentement aux enchères plusieurs items de collection. Un p’tit coup de main pour ne pas trop abîmer le moral des true believers avant leur passage aux Foufs le 3 octobre?

Teenage Bottlerocket, c’est comme une version vitaminée des Ramones. La bande du Wyoming monte d’ailleurs sur scène aux côté d’un gars qui brandit une pencarte sur laquelle on peut lire «Gabba Gabba Hey!»…euh,«Freak Out!», et les chansons s’enchaînent presque sans pause, entrecoupées de «1234» bien sentis. Aucun temps mort, Johnny, Joey et les autres seraient fiers!

À mes côtés, un homme dans la quarantaine a fait la route spécialement d’Ottawa pour ce spectacle. «Il y a quelques semaines, Dan Vapid and the Cheats ont joué à Ottawa et on était genre 45 dans le bar, qu’il me confie en versant presqu’une larme. Une fucking légende du punk rock jouait devant personne!»

Sèche tes pleurs, cher monsieur, ce courant du punk rock a effectivement connu de meilleurs jours, mais des groupes comme Teenage Bottlerocket dépouissièrent les manteaux de cuir de façon remarquable. Freak Out!, et les deux autres albums parus chez Fat, sont aussi puissants qu’une bonne sniff de colle dans le Rock’n'roll High School!

Pas encore de commentaire.

Ultra Absorbant

Marc-André Savard

Comptes rendus d'événements humides et propos juteux.

À propos