BangBang : bangbangblog.com

Ultra Absorbant

Retour sur le spectacle de Dropkick Murphys (18 novembre 2012)

Marc-André Savard
19 novembre 2012

Les amateurs de punk carreauté ont le coude léger ce soir puisque deux figures de proue du genre sont en ville pour présenter respectivement un nouvel album.

Comme il fallait s’en attendre, c’est à guichet fermé que la soirée débute avec les remarquables Mahones, qui viennent tout juste de lancer Angels & Devils. Ce n’est par contre pas ce nouvel album qui attire l’attention, mais, encore une fois, la divine joueuse d’accordéon Katie Kaboom. J’pense que beaucoup de gens paieraient cher pour qu’elle leur pianote sur le torse…

Question de continuer dans le rayon des charmantes musiciennes, notre chère Felicity Hammer se pointe le bout du nez pour interpréter Merry Christmas Baby avec le groupe. Ouais, Finny McConnell, le leader des Mahones, sait bien s’entourer…

Ensuite, on sort de l’univers celtique le temps d’un spectacle bien tassé de Teenage Bottlerocket. Fat Wreck Chords signe rarement de la marde et ce groupe en est un bon exemple depuis 3 ans. Du 3-chords punk à son meilleur!

Dropkick Murphys commence le concert de façon surprenante avec la première chanson de Signed and Sealed in Blood, le nouvel album à paraître, mais, pas de stress à y avoir, la foule conquise d’avance adorait déjà cette inédite avant même de l’entendre. On accueille tout aussi chaleureusement les 3 autres pièces tirées de ce nouvel album (dont le premier extrait Rose Tattoo). La pré-commande risque d’être bonne…(elle commence le 23 novembre en passant).

Le reste du spectacle me laisse cependant sur ma faim. Bon, avec les années, j’ai appris à tolérer la pièce Citizen CIA (pas meilleure même en version acoustique comme ce soir), mais j’aurais bien pris davantage de succès issus des premiers albums. D’un autre côté, je dois me rendre à l’évidence: I’m Shipping Up To Boston a maintenant supplanter Boys On The Docks comme clou du spectacle.

Tant qu’à chiâler ce soir, j’vais plutôt me concentrer sur la finale. Vous l’aurez deviné, le spectacle se termine par une gang de filles sur le stage pour Kiss Me, I’m Shitfaced, Skinhead on The MBTA et une reprise quelconque (AC/DC dans ce cas-ci, qui n’est pas plus relevée même lorsqu’elle est dédiée à GSP). Décidemment, à moins d’être une fille en quête de son 5 secondes de gloire ou d’être un gars qui espère voir de somptueuses craques de fesse, les finales des shows de Dropkick ont perdu pas mal de magie…

Liste des chansons:

  • The Boys Are Back
  • Captain Kelly’s Kitchen
  • The State Of Massachussetts
  • Sunshine Highway
  • Bastards on Parade
  • Johnny I Hardly Knew Ya
  • The Guantlet
  • Which Side Are You On
  • The Season’s Upon Us
  • The Irish Rover
  • The Prisoner’s Song
  • Don’t Tear Us Apart
  • Sunday Hardcore Matinee
  • Broken Hymns
  • Going Out In Style
  • Citizen CIA (acoustique)
  • Boys On The Docks
  • Rose Tattoo
  • Your Spirit’s Alive
  • Caps And Bottles
  • I’m Shipping Up To Boston
  • The Worker’s Song

Rappel:

  • Barroom Hero
  • Kiss Me, I’m Shitfaced
  • Skinhead On The MBTA
  • Dirty Deeds (AC/DC)
Pas encore de commentaire.

Ultra Absorbant

Marc-André Savard

Comptes rendus d'événements humides et propos juteux.

À propos